La clé ou « maxime de bonheur » pour gérer les situations de jalousie dans la famille :

Tu peux être heureux parce que chacun a sa place dans la famille !

Johnny et sa sœur Azur, deux oiseaux musiciens sont inscrits à La Baguette magique, la meilleure école de musique au monde. Johnny y apprend à jouer de la guitare et Azur du violon. Azur partage exactement la même passion que sa maman pour le violon… Ce que Johnny voit d’un très mauvais œil. Il trouve cela injuste, se croit et se sent moins aimé… Décidé à se venger, il imagine alors les idées les plus farfelues pour empêcher sa sœur de chanter… Johnny, saura t-il saisir au vol l’occasion qui se présente à lui pour se réconcilier avec Azur ?

livre_azur_violon_bat1

Lisez bien jusqu’au bout ce petit topo sur la jalousie, un dessin malin vous attend. Chuuutt.

« Ton frère a peut être eu 2 smarties mais il n’a pas eu plus d’amour. Une autre fois, ce sera toi qui auras peut-être un bonbon de plus mais tu n’auras pas eu plus d’amour ».

L’incroyable histoire du violon d’Azur est un conte sur la gestion de la jalousie : l’acceptation de ne pas avoir les mêmes signes d’amour, au même moment, que son frère ou sa sœur. Johnny n’accepte pas que sa sœur et sa mère partagent la même passion pour le violon. Il se sent et se croit moins aimé. Johnny tente par différents moyens d’embêter Azur. Il comprend à la fin de l’histoire que sa mère les aime tout autant l’un que l’autre. Pas plus l’un que l’autre.

Qu’est ce que la jalousie ?

La jalousie est une maladie d’amour qui concerne tout le monde, certes à des degrés divers (elle peut s’installer parfois avant 1 an). Une maladie d’amour qui pousse souvent à des comparaisons incessantes, à une compétition permanente, pour tout. Spontanément les enfants ne comprennent pas que l’amour de leurs parents est tout entier pour chacun d’eux.

Ils croient que l’amour se partage et se divise comme un gâteau que l’on coupe selon le nombre d’enfant. La jalousie, c’est envier ce que l’autre a et ce qu’il est, c’est s’attrister de ses propres manques, c’est avoir peur de manquer… quand on désire tout !

Ce sentiment douloureux peut pousser l’enfant jaloux à la tristesse, à la colère et à la vengeance sur lui (bouderie, repli sur soi, refus de la tendresse, etc.) ou sur le supposé coupable qui a tort d’exister (agression contre celui-ci ou ce qu’il a ; contre les autres supposés responsables de son malheur ou encore, sur l’entourage qui n’y est pour rien).

Comment y remédier ?

Avant tout, je conseille de compatir à la souffrance de l’enfant jaloux : je vois que tu es triste parce que ton frère a eu un nouveau stylo. Je comprends que tu sois triste parce que tu aurais bien aimé en avoir un toi aussi…  Puis, aider l’enfant à reconnaître qu’il a d’autres choses avec lesquelles il peut être heureux : mais pourrais-tu essayer de te rappeler que tu as des jouets qu’il n’a pas ? Il s’agit d’habituer l’enfant à voir tout ce qu’il a, tout ce qu’il reçoit lui-aussi, à être positif !

Conseil pratique

Pour faire comprendre que l’amour se multiplie, je conseille aux parents de dessiner un grand cœur.
Et dans ce grand cœur, de coller autant de post-it en forme de cœur (de couleur différente) qu’il y a d’enfants
(les post-it en forme de cœur sont tous identiques ! Les couleurs différentes montrent que l’amour s’ajuste à chaque enfant).
Et sur ces post-it d’y écrire le prénom de chaque enfant. C’est un bon moyen pour les aider à visualiser que chaque enfant
possède TOUT l’amour de ses parents. Vous pouvez coller votre dessin sur le frigidaire
pour qu’ils voient et revoient chaque jour leur cœur tout rempli d’amour.

coeur

Attention, ceci est un dessin …
Très très très utile pour montrer en vrai à quoi ressemble le cœur d’une maman et d’un papa !

Télécharger le dessin